« Une ambiance de folie » et de possession démoniaques

Ce qui se déroule actuellement sous les yeux effarés des rares français encore conscients, c’est la victoire du Mal Absolu : la France qui se meurt roule à l’abîme sous les acclamations et les vivats « on est champions du monde »

https://ripostelaique.com/elegie-pour-une-france-qui-se-meurt.html

au rythme des meurtre racistes , qui deviennent quotidiens tout en étant passés sous silence par les merdias bien pensants occupés à acclamer les héros de la Nation, commis par les islamoracailles

https://ripostelaique.com/dorian-guemene-24-ans-assassine-par-4-racailles-ils-nous-tuent-nos-jeunes-un-par-un.html

Mais il est vrai qu’un Dorian ne pèse rien, face au nouveau dieu de la Fronce diverse : Killian Mbappé.

Qu’est ce que le Mal ? tout ce qui peut empêcher que l’Amour s’élève un jour

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2018/04/18/lamour-selevera-til-un-jour-mais-quel-amour-eros-ou-agape/

« Des aventures de la chair et de l’esprit qui ont élevé ta simplicité t’ont permis de surmonter dans l’esprit ce à quoi tu ne survivras sans doute pas dans la chair. Des instants sont venus où dans les rêves que tu gouvernais un songe d’amour a surgi pour toi, de la mort et de la luxure du corps.

De cette fête de la mort, elle aussi, de cette mauvaise fièvre qui incendie à l’entour le ciel de ce soir pluvieux, l’amour s’élèvera-t-il un jour ?

FINIS OPERIS. »

Or le Mal, ce qui peut empêcher l’Apocalypse de l’Amour, ce n’est pas le contraire de l’Amour, la haine, c’est l’ersatz de l’Amour, Éros, c’est à dire l’Amour-Agapé où se mêle la moindre nuance du corporel ( du cadavre) et la fête de la mort dont parle Thomas Mann la fin de ce prodigieux Grand Œuvre hermétique et alchimique qu’est « La montagne magique » ce n’est plus la guerre de 14-18, c’est l’atmosphère des Champs Elysées ces derniers jours

Éros c’est l’Amour qui ne surmonte pas la Mort mais s’y vautre, dans une fascination nostalgique de la « continuité perdue » avec l’individualité du vivant:

https://anthroposophiephilosophieetscience.wordpress.com/2016/08/14/george-bataille-le-bleu-du-ciel-1935-le-jour-des-morts/

Cette nostalgie est sensible dans les « fêtes » médiocres de ces derniers jours : ce qui est vanté de manière obsessionnelle, c’est le « rassemblement «  de ce qui apparaissait « divisé »

Mais « corruption optimi pessima «  : ce à quoi nous assistons là, c’est à la déchéance ontologique du plus haut principe de l’existence,l’Un, en « groupe unifié, rassemblé , uni ». Seulement « ce monde passe » et bientôt cette union d’un groupe d’humains sera celle des squelettes de ces (morts) vivants sous la terre.

https://fr.m.wikisource.org/wiki/Poésies_de_Schiller/L’Idéal

https://fr.m.wikisource.org/wiki/Poésies_de_Schiller/L’Amitié

« N’est-ce pas par cette puissante impulsion que nos cœurs se sont rejoints dans l’éternel lien de l’affection ? Raphaël, ô bonheur ! appuyé sur ton bras, je puis aussi avec joie et courage m’en aller vers le soleil des esprits.« 

« Dans la haine, nous ne sommes que des corps sans vie ; dans l’amour, nous sommes des Dieux. Nous aspirons à de douces contraintes, et ce besoin céleste monte de degré en degré dans l’échelle des êtres, et gouverne des esprits sans nombre.

Appuyés l’un sur l’autre, allons sans cesse plus haut, depuis le Mongol jusqu’au Prophète grec qui touche au dernier Séraphin ; allons dans notre marche heureuse jusqu’à ce que l’espace et le temps se perdent dans l’océan de l’éternelle splendeur.« 

https://www.aelf.org/bible/1Co/13

« J’aurais beau parler toutes les langues des hommes et des anges, si je n’ai pas la charité, s’il me manque l’amour, je ne suis qu’un cuivre qui résonne, une cymbale retentissante.

02 J’aurais beau être prophète, avoir toute la science des mystères et toute la connaissance de Dieu, j’aurais beau avoir toute la foi jusqu’à transporter les montagnes, s’il me manque l’amour, je ne suis rien.

03 J’aurais beau distribuer toute ma fortune aux affamés, j’aurais beau me faire brûler vif, s’il me manque l’amour, cela ne me sert à rien.

04 L’amour prend patience ; l’amour rend service ; l’amour ne jalouse pas ; il ne se vante pas, ne se gonfle pas d’orgueil ;

05 il ne fait rien d’inconvenant ; il ne cherche pas son intérêt ; il ne s’emporte pas ; il n’entretient pas de rancune ;

06 il ne se réjouit pas de ce qui est injuste, mais il trouve sa joie dans ce qui est vrai ;

07 il supporte tout, il fait confiance en tout, il espère tout, il endure tout.

08 L’amour ne passera jamais. Les prophéties seront dépassées, le don des langues cessera, la connaissance actuelle sera dépassée.

09 En effet, notre connaissance est partielle, nos prophéties sont partielles.

10 Quand viendra l’achèvement, ce qui est partiel sera dépassé.

11 Quand j’étais petit enfant, je parlais comme un enfant, je pensais comme un enfant, je raisonnais comme un enfant. Maintenant que je suis un homme, j’ai dépassé ce qui était propre à l’enfant.

12 Nous voyons actuellement de manière confuse, comme dans un miroir ; ce jour-là, nous verrons face à face. Actuellement, ma connaissance est partielle ; ce jour-là, je connaîtrai parfaitement, comme j’ai été connu.«