Archives pour la catégorie Jihad des viols

Ligue du LOL : les gentils antifascistes étaient les vilains harceleurs

https://democratieparticipative.website/ligue-du-lol-la-presse-juive-lance-la-premiere-grande-purge-des-males-blancs-antifas-qui-ne-font-pas-encore-pipi-assis/

Évidemment je ne cautionne pas les tristes obsessions ( presse juive, traînées vaginocrates, etc.. ) du site antisémite et méchant. Ce qu’il faut retenir, c’est qu’il ne faut pas gober tout cru ce que le système au pouvoir donne en pâture au public.
Les antinazis, antifascistes, féminazis de Me Too, sont les vrais nazis, les vrais violeurs qui battent leurs femmes et souvent les tuent.

Bien sûr il ne faut pas généraliser, stigmatiser , pas d’amalgame me rétorquera t’on.

Sauf qu’il y a trop de ces cas, depuis Strauss Kahn , Dénis Baupin et cie .. c’est souvent un « homme de gauche «  qui se retrouve dans le box des accusés.

Au fond cela est facilement compréhensible : ce genre de vermines endosse une image «  antifasciste et antiraciste » pour se cacher, pour passer inaperçu.. parce qu’en plus s’il montrait son véritable visage de bourreau nazi, sa situation serait « délicate ».

Donc résumons : les gentils sont les méchants, et à part ça tout va très bien madame la marquise

Les racailles inexpulsables qui pourrissent la vie des Français de souche

https://ripostelaique.com/les-fous-en-liberte-des-milliers-dessia-boulares-en-france.html

Essia B, Ahmed M…. ces malades mentaux mettent le feu, tuent, violent… Essia B est coupable de 10 morts..

Alors on pourra bien hurler à l’antisémitisme, qui est réel et là aussi à l’invasion musulmane.. ce ne sont que des tags, pas d’incendies mortels.. la France va mal, oui, comme en 1940.. comme tout pays envahi et colonisé

Le Gilet jaune qui avait filmé et remis des migrants à la police sera jugé

http://www.fdesouche.com/1152283-flixecourt-80-le-gilet-jaune-qui-avait-filme-et-remis-des-migrants-a-la-police-sera-juge

Voilà un homme qui n’avait fait que son devoir et qui devrait donc être décoré :

« Certains ont même eu l’impression d’avoir sauvé la vie de ces exilés. Parmi les six hommes cachés, deux faisaient l’objet d’une obligation de quitter le territoire français (OQTF) ; eux ont été immédiatement relâchés par les gendarmes. Les quatre autres se sont vu notifier des OQTF puis ils ont pu recouvrer leur liberté. Sur le rond-point, aucun Gilet ne comprend que la dénonciation puisse poser problème.« 

Je n’invente pas : les migrants, qui transgressent la loi, sont systématiquement protégés !
Et cela traduit l’idéologie de Macron :

http://www.fdesouche.com/1153419-emmanuel-macron-nous-sommes-dans-un-monde-de-migrations-je-ne-crois-pas-du-tout-aux-gens-qui-font-des-murs-ca-ne-marche-pas

Alors que l’on ne vienne pas nous dire que les anti-Macron sont des ennemis de la démocratie, utilisant la violence !

La violence, c’est ce que fait Macron le traître, prenant la suite de Hollande le traître qui de plus était conscient que cette invasion conduit à la partition du pays. Nous sommes en guerre , et Macron le traître prend le parti de l’envahisseur. C’est un peu comme si en 1940 Paul Raynaud avait ordonné à l’armée de ne pas résister à l’armée hitlérienne

https://ripostelaique.com/gilets-jaunes-battez-vous-contre-limmigration-pas-contre-les-riches.html

https://ripostelaique.com/identitaires-en-garde-a-vue-ou-les-resistants-victimes-dune-nouvelle-gestapo.html

Liam Neeson me devient sympathique

Dommage qu’il n’y ait pas un Liam Neeson en France pour venger l’honneur de cette jeune fille francaise de 16 ans, victime de viols racistes par des racailles importées

http://www.fdesouche.com/1153205-nice-06-une-jeune-fille-de-16-ans-victime-de-viols-en-reunion-alors-quelle-attendait-son-bus-lun-des-suspects-sest-echappe-en-tunisie

http://www.fdesouche.com/1153159-lacteur-liam-neeson-avoue-avoir-voulu-tuer-un-connard-de-noir-apres-le-viol-dune-amie

l’islamisation de l’Eglise et son rôle dans la guerre d’Algérie

https://www.noussommespartout.fr/lislamisation-de-leglise-1-le-role-de-leglise-dans-la-guerre-dalgerie/reflexions/

Il ne faut accorder aucune confiance à l’Eglise ou à la synagogue dans la lutte contre le naziSSlam, pour une raison bien simple : christianisme comme islam sont issus de la Torah et du judaïsme. C’est un fait indéniable..

D’où la haine immonde bouddhistophobe de nombreuses «  autorités «  chrétiennes ou juives et leur soutien aux infâmes Rohingyas, ces violeurs et ces égorgeurs

La croisade menée par l’Eglise contre les cathares ne le cède en rien au nazisme et est comparable à la Shoah

D’où le nazisme prend il son origine ? Dans la Bible , ancien et nouveau testament, et le Coran, qui forment un seul livre diabolique : 66 livres dans la Bible ( juive et chrétienne ) et 114 sourates dans le Coran, au total : 66 + 114 = 180 qui est un nombre pythagoricien , celui de la Roue180 car 181 est un nombre premier et donc le groupe ultiplicatif Z/181Z est un corps
Si vous partez de 1, multipliez successivement par 10 en prenant le reste dans la division par 181 quand vous obtenez un nombre plus grand, vous retomberez sur 1 au bout de 180 itérations. C’est ce qu’on appelle « roue magique » ( cf « La plaine de vérité «  de Dom Neroman, qui était ingénieur des mines)_ qui est en fait un groupe cyclique multiplicatif, qui existe parce que 181 est premier.

Seulement la science est apparue en Europe il y a quatre siècles et le schisme entre mathématiciens et acousmatiques ( mystiques, adeptes des « nombres occultes «  d’où proviennent les kabbalistes infâmes ) à l’intérieur du camp des Pythagoriciens a été tranché en faveur des vrais mathématiciens.

Sur ces sujets’ voir Brunschvicg :

https://leonbrunschvicg.wordpress.com/2012/08/23/limportance-de-la-theorie-des-nombres/

« Ces observations contiennent le secret de l’histoire du pythagorisme. L’homo sapiens, vainqueur de l’homo faber, y est vaincu par l’homo credulus. Grâce aux démonstrations irréprochables de l’arithmétique pythagoricienne, l’humanité a compris qu’elle possédait la capacité de se certifier à elle-même, non pas des vérités qui seraient relatives au caractère de la race ou du climat, subordonnées au crédit des magiciens ou des prêtres, à l’autorité des chefs politiques ou des pédagogues, mais la vérité, nécessairement et universellement vraie. Elle s’est donnée alors à elle-même la promesse d’une rénovation totale dans l’ordre des valeurs morales et religieuses. Or, soit que l’homo sapiens du pythagorisme ait trop présumé de sa force naissante, dans la lutte contre le respect superstitieux du passé, soit qu’il n’ait même pas réussi à engager le combat, on ne saurait douter que le succès de l’arithmétique positive ait, en fin de compte, servi d’argument pour consolider, pour revivifier, à l’aide d’analogies mystérieuses et fantaisistes, les propriétés surnaturelles que l’imagination primitive associe aux combinaisons numériques. La raison, impatiente de déployer en pleine lumière sa vertu intrinsèque et son efficacité, s’est heurtée à ce qui apparaît du dehors comme la révélation d’une Parole Sacrée, témoin « le fameux serment des Pythagoriciens : « Non, je le jure par Celui qui a révélé à notre âme la tétractys (c’est-à-dire le schème décadique formé par la série des quatre premiers nombres) qui a en elle la source et la racine de l’éternelle nature… » Le caractère mystique du Pythagorisme (ajoute M. Robin) se révèle encore par d’autres indices : c’est caché par un rideau, que le Maître parle aux novices, et le fameux : Il l’a dit (αὐτὸς ἔφα) ne signifie pas seulement que sa parole doit être aveuglément crue, mais aussi que son nom sacré ne doit pas être profané » .

Il est à remarquer que le conflit des tendances n’est pas resté à l’état latent : il y a eu, sans doute vers la fin du Ve siècle, un schisme dans la Société pythagoricienne, et qui a mis aux prises Mathématiciens et Acousmatiques. Ceux-ci (et les expressions dont se sert M. Robin sont tout à fait significatives), « pour conserver à l’Ordre une vie spirituelle, parallèle à celle de l’Orphisme et capable de la même force d’expansion ou de résistance, s’attachèrent avec une passion aveugle à l’élément sacramentel et mystérieux de la révélation, à des rites et à des formules : les Acousmatiques ont voulu être des croyants et des dévots. Les autres, sans abandonner formellement le credo des premiers, en jugèrent l’horizon trop étroit : ils voulurent être, et eux aussi pour le salut spirituel de leur Ordre, des hommes de science. Mais cela n’était possible qu’à la condition de renoncer à l’obligation du secret mystique et de justifier rationnellement des propositions doctrinales. Aux yeux des dévots, ces savants étaient donc des hérétiques. Mais ce sont eux, hommes de la seconde génération pythagorique, qui ont transformé en une école de philosophie l’association religieuse originaire. C’est pourtant celle-ci, réduite à ses rites et à ses dogmes, qui a survécu jusqu’au réveil néo-pythagoricien. » (Op. cit., p. 67.)

Ainsi, dans l’évolution du pythagorisme se sont succédé ou se sont juxtaposées les formes extrêmes de la sagesse humaine et de la crédulité théosophique, correspondant elles-mêmes aux limites idéales du mouvement que nous nous proposons d’étudier dans le présent ouvrage. Toutefois, étant données l’incertitude et la confusion de notre information historique, pythagorisme et néo-pythagorisme demeurent comme au seuil de la conscience occidentale. Nous ne sommes capables de définir cette conscience qu’avec Socrate, c’est-à-dire avec le portrait qui nous a été laissé de lui par des Socratiques. A partir de ce moment, nous le savons, l’homme se rend compte qu’il a la charge de se constituer lui-même, en faisant fond sur un pouvoir pratique de réflexion qui lie la réforme de la conduite individuelle ou de la vie publique à la réforme de l’être intérieur. A partir de ce moment donc, la question se pose pour nous de savoir quel a été, dans le cours de la pensée européenne, l’usage effectif de ce pouvoir ; ce qui revient à esquisser une monographie de l’homo sapiens.»

Allemagne : défendre les femmes contre le sexisme de rue

https://democratieparticipative.website/allemagne-la-sa-se-reforme-pour-traquer-les-sous-hommes-musulmans-violeurs-de-blanches/